vegetables

Vers un réseau d’achats en commun

L’ensemble du territoire de l’Eurométropole de Strasbourg est concerné par le projet avec plus spécifiquement une installation des groupements d’achats dans les quartiers prioritaires de la Politique de la Ville (QPV). Ces quartiers, définis selon un critère de revenu, sont majoritairement composés d’habitats sociaux et leurs habitants ont des moyens financiers moins importants que les habitants du centre ville. Les principaux acteurs institutionnels et associatifs dans ces quartiers sont les communes par l’intermédiaire du chargé mission de proximité, des associations de type centres socio-culturels qui animent les moments phares de l’année, proposent de l’accueil péri-scolaire et des animations pendant les vacances, des associations d’habitants, de locataires, culturelles ainsi que des services périphériques de l’État comme des garderies, des centres médico-sociaux, des lieux d’accueil Parents-Enfants, etc. Dans un esprit de concertation avec ces acteurs, et afin de mobiliser plus efficacement les habitants, l’association VRAC travaillera en partenariat avec l’ensemble de ces structures.

L’idée de l’achat groupé est de permettre à un maximum de monde d’accéder à des produits de qualité, prioritairement locaux et bios, à un prix abordable par une organisation collective, les grandes quantités commandées collectivement permettent de réduire le coût de chaque commande. Il s’agit d’amener des personnes se sentant pour l’instant exclues de ces nouveaux modes de consommation, le plus souvent pour des raisons économiques, à se dire que cela devient possible en s’organisant collectivement. Les groupements, ouverts à tous, sont aussi l’occasion de faire venir des habitants d’autres quartiers. Les moments de prise et de réception de commandes sont des moments de rencontres et de discussion, permettant ainsi de changer l’image portée sur ces quartiers populaires.

 

Des actions centrées sur la participation citoyenne et la concertation avec les acteurs locaux

Le projet se construit autour de trois grands volets d’action, la participation et le travail en concertation avec les acteurs locaux étant au cœur du projet.

 

1/ Impliquer les habitants dans le fonctionnement de l’association et dans l’idée de se réapproprier ses modes de consommation

La mobilisation des habitants se fera lors des temps de préparation et réception de commandes. Les habitants pourront s’impliquer dans le collège habitant prévu au sein du comité de direction de l’association. Cette implication bénévole dans l’association sera valorisée dans les moyens de communication (recueil de proposition de recettes, organisation d’ateliers). Des questionnaires diffusés, des ateliers thématiques proposés seront d’autre vecteurs pour recueillir les attentes des habitants et susciter leur participation active dans le projet

2/ Travailler en concertation avec les structures présentes sur le territoire, pour mettre en place des projets complémentaires de leurs actions, dans une optique de renforcement du lien social et de la vie de quartier.

Les structures partenaires seront mobilisées pour s’impliquer de façon opérationnelle dans le projet via le collège partenaire de l’association, et/ou au niveau du comité de pilotage qui regroupera les différentes parties prenantes (partenaires financiers, associatifs, institutionnels, membres du bureau, adhérents) pour construire un projet cohérent en lien avec le territoire d’intervention. L’association pour sa part participera aussi aux évènements proposés par les partenaires (fêtes de quartier, animations d’été…).

3/ Permettre d’accès au plus grand nombre à des produits de qualités

Au-delà de l’organisation des commandes groupées, cœur du projet de l’association, les actions seront aussi tournées vers la sensibilisation et l’information des habitants aux notions relatives à l’alimentation de qualité (circuits courts, agriculture biologique…) notamment par des rencontres entre producteurs et adhérents.

 

Une concertation à de multiples niveaux

Il existe plusieurs niveaux de concertation dans la structure du projet VRAC:

  • une concertation très large à destination des habitants qui permet de recueillir leur avis
  • une concertation et des prises de décision au sein du comité de direction de l’association, constitué d’habitants des groupements existants. Cet aspect se développera par l’ouverture à de nouvelles personnes participant aux nouveaux groupements mis en place
  • une concertation avec les partenaires du projet, qui sera formalisée par la création du collège partenaire dans la gouvernance de l’association
  • une concertation plus large avec les financeurs et autres acteurs impliqués sur le territoire par la mise en place du comité de pilotage

 

L’innovation portée par le projet VRAC réside dans son double objectif : rendre accessible une alimentation de qualité pour tous tout en favorisant les rencontres entre habitants de différents quartiers. La dimension ‘alimentation de qualité et de proximité’ est ainsi renforcée par une dimension de lien social (que ce soit entre les différents quartiers de la ville ou entre ville et campagne) affirmée. Le tout dans un souci de concertation avec les partenaires et acteurs déjà présent afin d’ancrer le projet dans son territoire.

Quelques informations

  • Type de fiche : Expérience
  • Année de début d'expérience :
    2018
  • Département concerné :
    68

Structure

  • ASSOCIATION VRAC STRASBOURG-EUROMETROPOLE
  • 35 Rue Vauban
  • 67000 STRASBOURG
  •  
  • Personne contact: Emma KREBS
  • 0781629449