team-spirit

Une maison et un média pour l’échange et la solidarité en Baronnies

Des réseaux de solidarité locale pour favoriser la transition écologique

Le projet « La maison des Possibles » porté par deux associations du territoire, se déroule sur la Communauté de Communes des Baronnies en Drôme Provençales. Ce territoire, à l’écart des grands axes de communication, connaît un vieillissement de sa population et des difficultés d’installation des jeunes actifs. Les freins à la mobilité sont des freins pour l’accès à la culture, à une alimentation saine ou encore à des ateliers favorisant l’autonomie. Le territoire des Baronnies foisonne toutefois d’initiatives positives qu’elles soient associatives, entrepreneuriales ou individuelles, mais celles-ci manquent de visibilité et se sentent isolées. La symbiose des deux projets, permettrait d’incarner le ciment (vert) entre les différentes initiatives (réseau) tout en facilitant l’implication citoyenne (accompagnement et mise en mouvement) en restant vigilant pour éviter de tomber dans les dispositifs en restant connecté au terreau fertile des habitants.

Par la nature transversale des actions proposées dans ce projet, il s’agit donc de valoriser l’existant pour construire des réseaux de solidarité locale et faciliter la circulation de l’information pour consolider les initiatives et dynamiser le territoire. Et ainsi de favoriser la transition écologique (modes de vie) et sociétale (ensemble). Cela passe par exemple par des échanges de services et de pratiques, une circulation de l’information locale et citoyenne, une réduction des déchets ou encore aller vers une alimentation saine.

Pour renforcer les liens (entre habitants et entre structures) autour d’activités facilitatrices de transition écologique issues de volontés citoyennes, les objectifs que se fixe ce projet sont donc les suivants :

– Valoriser et consolider les initiatives responsables existantes

– Lutter contre la précarité par l’entraide et l’accompagnement vers l’autonomie

– Apporter des réponses collectives aux enjeux environnementaux

 

Toutes les actions prévues sont dans le prolongement de ce qui existe sur le territoire.

Objectif 1-Valoriser et consolider les initiatives responsables existantes sur le territoire

 a) Valorisation des initiatives existantes

Il s’agira dans cette première étape de valoriser les actions déjà amorcées sur le territoire :

– Radio buvette : une série d’émissions en direct du marché des producteurs locaux avec une thématique et les initiatives locales correspondantes

– Les Baronnies dans le monde : une soirée débat sans thème préparé, chacun apporte son envie, son sujet. Ces soirées permettent l’ouverture d’esprit, la réappropriation de l’actualité locale et l’accueil des avis contraires.

– Une journée de rencontre des porteurs de projets économiques et/ou solidaires, organisée par le Pole de coopération économique. Cette journée sera l’occasion de réaliser la carte des initiatives afin de rendre visible les initiatives du territoire des Baronnies, de faciliter la mise en relation des participants à la journée et de recenser les projets entrepreneuriaux, associatifs ou individuels présents sur le territoire. Cette activité sera prolongée sous la forme d’une base de données.

– Chroniques du CEDER : trois minutes de radio pour parler des gestes du quotidien qui font du bien maintenant et pour demain.

b) Démarche participative

Afin de favoriser la participation des habitants et l’essaimage des initiatives sur le territoire, le projet prévoit la mise en place d’un réseau d’ambassadeurs de la transition écologique par bassin de vie. Il s’agit de former des relais locaux en charge de l’ancrage local des projets réseau voisin/coup de main et Ensemble ici pour le partage de savoir-faire et compétences. Afin de former, identifier et accompagner les ambassadeurs de la démarche, il s’agira en amont de définir les rôles des ambassadeurs, co-créer des outils et se former collectivement.

 

Objectifs 2 – Lutter contre la précarité par l’entraide et l’autonomie

 a) Alimentation

Partant du constat que les personnes vivant avec de faibles revenus surconsomment des produits industriels et de la non attractivité pour la cuisine, nous proposons de faire de la cuisine un espace convivial et créatif, même pour les petites bourses. Pour cela, il s’agira de

– développer les partenariats de récupération auprès d’épiceries, réaliser des ateliers de construction de fours solaires…

– transformer l’action des “courses joyeuses” avec l’organisation d’un groupement d’achat.

– développer un projet de conserverie citoyenne (transformation des invendus)

– accueillir des chantiers d’insertion sociale en maraîchage ou plantes aromatiques et médicinales dans les espaces verts de la Maison des Possibles par exemple.

b) Enjeux économiques

Nous proposons de mutualiser pour s’entraider, de valoriser les individus, dans une démarche de coopération et de partage. Exemples d’actions à conduire : Etayer l’arbre aux talents (mise en valeur des savoir faire des habitants) par la participation d’une artiste locale (construction avec des matériaux de récupération) et l’animer pour favoriser son utilisation ; Penser un projet de territoire autour des mutualisations entre personnes et/ou structures avec l’outil Ensemble ici et avec une Accorderie de territoire.

 

Objectifs 3 : Apporter des réponses collectives aux enjeux environnementaux

 a) Mobilité

Développer le covoiturage, sensibilisation à la mobilité douce, atelier d’échanges de savoir-faire au sujet de la mécanique ou encore mise en place du rézo pouce (auto stop organisé) sont autant de pistes de travail à explorer avec les habitants

b) Les déchets

Nos modes de consommation entraînent une grande quantité de déchets. Sur notre territoire, les ordures ménagères et encombrants sont enfouis. Le premier objectif est de réduire notre consommation de déchets. Plusieurs actions seront conduites en ce sens : Aménagement de la maison des possibles autour des pratiques “zéro déchet”, visite du centre d’enfouissement, animations autour du réemploi, exposition autour du recycl’art grâce à un réseau d’artistes locaux, mutualisation d’objets pour sortir de la propriété et de l’obsolescence programmée…

c) Biodiversité

La faible connaissance générale de la faune et de la flore locale entraîne une déconnexion de la nature. De même les résidents de la maison de retraite ont souligné leur manque de nature. Les actions programmées en ce sens : créer un réseau de maîtres composteurs, création d’un parcours pédagogique des plantes présentes dans le parc de la maison de retraite…

d) Energie

Accompagner des habitants à la maîtrise des consommations d’eau et d’énergie

 

Ce projet s’adresse à tous les habitants du territoire, qu’ils soient concernés par les enjeux écologiques ou plus réfractaires. La force de ce projet est de porter une attention particulière aux personnes isolées géographiquement et socialement ainsi qu’aux personnes à faible revenu ou en situation de précarité. Les permanences de l’écrivain public ou des actions organisées les jours de marché (grande lessive, ventes de gâteaux, etc.) qui permettront d’entrer en relation avec les publics les plus précaires ou isolés.

Le travail de maillage territorial et la vocation affirmée de mettre en réseau des citoyens mais également des associations et des entreprises sensibles à cette démarche, afin de cimenter des actions complémentaires, est un autre axe fort du projet.

L’implication des habitants, des nombreuses associations et entreprises présentes sur le territoire sera facilité par la mise en place de collectifs d’habitants, de comités et d’une agora annuelle. Autant de vecteurs pour permettre le suivi et l’animation des projets.

 

Actualité Coronavirus

L’actualité liée au Coronavirus et au confinement apporte de nouvelles données : l’isolement aura été vécu par tou.tes, il nous aura permis de ralentir, de s’entraider entre voisins, de créer un soutien des producteurs locaux, etc. Le collectif ne pourra pas s’imaginer de la même manière : « distancié.es mais lié.es » ? Il nous faudra également être plus vigilants à la fragilité et précarité accentuée par cette période de crise.

L’outil internet Ensemble ici est de grande aide durant le confinement :

outil d’information sur toutes les initiatives de solidarité et partage des bonnes pratiques,

outil de détente par le partage de réactions spontanées ou de vidéos faites maison,

outil de réflexion avec la publication régulière d’articles portant notamment sur « le monde d’après ».

Ce qui se partage ainsi pose les bases du développement de la démarche et du projet dans l’après-confinement.

Quelques informations

  • Type de fiche : Expérience
  • Année de début d'expérience :
    2019
  • Département concerné :
    26

Structure

  • CARREFOUR DES HABITANTS DU NYONSAIS
  • Maison des associations, 29 draye de meyne
  • 26110 Nyons
  •  
  • Personne contact: Olivier Ambrosi
  • 0475264731