pomme

Un verger citoyen en Bretagne

Une dynamique collective en faveur de la transition alimentaire et agricole

Membre du réseau Cocagne, l’association Optim’ism construit et teste la transition écologique par la transformation de l’économie en entreprenant des activités résilientes, génératrices d’emploi et en transmettant ses compétences et sa sensibilisation à travers des ateliers. Elle y associe une action sociale pour faire société en changeant les représentations, en donnant accès à des droits de base, en mobilisant les citoyens pour agir et entreprendre et en facilitant la mise en réseau sur le territoire.

Le projet Pom d’Amis consiste à faire vivre collectivement un verger citoyen expérimental en favorisant l’implication effective d’une diversité d’habitants pour en faire un outil de la transition alimentaire et agricole du territoire.

 Le contexte

Pom d’Amis, et plus largement les actions d’Optim’ism, sont ancrées dans le Pays de Lorient en Bretagne Sud qui compte plus de 220 000 habitants répartis sur 30 communes aux caractéristiques variées : un littoral attractif et des espaces urbains et communes rurales accueillant davantage de personnes en difficulté sociale.

Suite à une demande des adhérents, Optim’ism réfléchissait à produire des fruits et a repris un petit verger à proximité de la ferme de Riantec. En parallèle, l’association souhaitait proposer une nouvelle forme d’engagement aux habitants du territoire qui voulaient aller au-delà de la consom’action. En 2016, la mairie d’Hennebont a lancé un appel pour identifier un porteur de projet prêt à valoriser un terrain agricole de 4 hectares et a retenu le projet de verger citoyen.

Le projet

Fin 2016, 90 pommiers ont été plantés par les premiers citoyens du verger, des contacts sont pris avec des professionnels du secteur et une convention de partenariat est conclue avec une coopérative locale de magasins Biocoop pour participer au financement du projet et commercialiser à terme une partie de la production.

En 2017, le projet prend de l’ampleur. Une campagne de financement participatif est lancée en automne, qui permet de communiquer sur le projet et de collecter l’argent nécessaire à l’achat des arbres. De nouveaux citoyens sont mobilisés, en particulier dans la commune d’Hennebont (en 2019, on compte une cinquantaine de citoyens du verger) et les bénévoles se retrouvent régulièrement pour participer aux activités d’entretien et d’aménagement du verger. En juin 2018, l’équipe et les citoyens du verger organisent la première Fête du Verger qui attire 150 visiteurs.

Depuis septembre 2018, plusieurs écoles maternelles du territoire s’engagent sur le verger citoyen et 150 élèves ont planté des arbres et participé à plusieurs animations sur l’année (land art, balade naturaliste, décoration de leur parcelle, etc.).

En juin 2019, les membres de l’équipe d’animation et des bénévoles engagés sur le verger ont participé à la formation « Susciter la participation » animée par la SCOP l’Engrenage et consacrée au verger citoyen. L’objectif était de découvrir et s’approprier des techniques et outils d’animations participatives issues de l’éducation populaire pour pouvoir animer la participation au sein d’un espace collectif.

Les objectifs

L’objectif général d’Optim’ism est de faire vivre collectivement ce verger citoyen pour en faire un outil de la transition alimentaire et agricole du territoire.

En effet, le verger citoyen Pom d’Amis redonne tout d’abord une vocation agricole à un terrain non valorisé. Cette réappropriation et son exploitation en bio vont permettre de lancer une nouvelle production locale, contribuant ainsi, à son échelle, à l’autonomie alimentaire du territoire.

Il s’agit d’un projet concret, original, convivial et fédérateur qui permet de sensibiliser un large public aux pratiques agroécologiques et enjeux de la transition agricole et alimentaire en général, et du foncier agricole en particulier.

Le projet répond à une demande citoyenne pour agir concrètement en faveur de la transition. Face à l’importance des crises écologiques, les citoyens qui veulent s’engager ont aujourd’hui envie d’aller au-delà de la consom’action et de la participation à des activités ponctuelles. Auprès d’une population informée et consciente des enjeux environnementaux actuels, les attentes pour s’engager dans un projet collectif concret, porteur de sens et avec un réel impact sont importantes. Dans le cadre d’une enquête réalisée auprès des adhérents-consommateurs de l’association en 2018, 25% d’entre eux déclaraient avoir envie de s’engager davantage.

La mobilisation citoyenne

L’idée est de proposer une forme de mobilisation multidimensionnelle :

  • des activités de plantation, taille, greffe qui permettent de développer des savoir-faire et transmettent un réel sentiment d’action et d’utilité ;
  • des savoirs théoriques et techniques transmis grâce à l’encadrement d’un animateur en agroécologie ;
  • un sentiment d’appartenance au collectif qui est « cultivé » lors des activités ;
  • une montée en compétence progressive sur les enjeux fonciers et de la transition agricole.

Pour favoriser cette mobilisation de long terme et élargir les publics, l’association diversifie les activités pour proposer des contenus créatifs, artistiques et festifs. L’idée est de faire du verger un lieu original et convivial : les choix d’aménagement, de plantation et d’activités tiennent comptent de cette volonté.

Des temps de réunion ont pour objectif de permettre la co-construction et la planification des activités de l’année, dans un premier temps, et du modèle économique et de commercialisation du jus de pomme Pom d’Amis, dans un second temps.

Un espace sur le verger citoyen est réservé à la Fête du Verger qui doit réunir entre 100 et 200 personnes chaque année. Organisée par l’équipe et les citoyens du verger, des activités nature et créatives sont proposées et animées par les citoyens du verger, un temps festif est prévu (musique, théâtre), ainsi que des temps de débat autour des enjeux de la transition agricole et alimentaire.

Cette dynamique est très utile au renforcement de l’interconnaissance entre citoyens du verger et de ce fait à leur implication durable dans le projet.

Enfin, des formations accompagnent la montée en compétences des citoyens sur l’animation participative de ce verger citoyen et sur les enjeux de la transition agricole et alimentaire et du foncier agricole afin qu’ils puissent s’impliquer efficacement dans le débat public local autour de ces questions.

Quelques informations

  • Type de fiche : Expérience
  • Année de début d'expérience :
    2018
  • Département concerné :
    56

Structure

  • Optim'Ism
  • Route de la Croizetière
  • 56570 Riantec
  •  
  • Personne contact: Florine Brandily
  • 02 97 82 56 14