14568232_1417166511645121_8902531273887224210_n

Pour une alimentation durable accessible à tous

Tisser les liens entre habitants et agriculteurs

La maison de la Consommation et de l’environnement est une association regroupant 29 associations de défense des consommateurs et de protection de l’environnement. Le projet « Pour une alimentation durable accessible à tous » qu’elle porte est ancré sur deux quartiers de la ville de Rennes :  Le Blosne au Sud de la ville et Villejean, au Nord-Ouest. Ces deux quartiers initialement ouvriers ont été touchés par la crise économique et les habitants sont aujourd’hui plus fortement touchés par le chômage que dans les autres quartiers de Rennes. Dans un contexte économique difficile, le constat est fait qu’une part de la population est conduite à des choix alimentaires de moindre qualité. Même si ces personnes montrent un intérêt pour les produits locaux et durables et les produits non transformés, des freins existent (prix des produits, lieux de distribution de produits en inadéquation avec les pratiques des ménages, perte des savoir-faire en cuisine). Le projet vise donc, dans une démarche expérimentale sur ces deux quartiers rennais, à accompagner l’émergence et l’organisation d’un outil économique de commercialisation permettant l’accès à des produits bio/durables par le maximum d’habitants en situation fragile (de manière non exclusive). A plus long terme, ce nouveau mode de commercialisation contribuera à une réappropriation par les habitants de leur alimentation, ainsi qu’au développement des fermes en agriculture bio/paysanne autour de Rennes.

Quatre actions seront mises en œuvre pour atteindre ces objectifs

  1. La première étape consistera en l’identification, la caractérisation et la quantification de la demande en produits Bio et durables par les habitants des deux quartiers. Pour cela, les porteurs du projet s’appuieront sur les acteurs présents dans les quartiers: centres sociaux, maisons de quartiers, associations culturelles, forum social des quartiers. Selon les quartiers et la réponse des habitants, le projet pourra démarrer avec un groupe d’habitants volontaires moteurs, ce groupe s’étoffant progressivement au fur et à mesure du développement du projet.
  2. Des actions de sensibilisation et d’éducation à l’alimentation seront ensuite organisées. Ces actions se baseront sur les attentes et propositions des habitants. Elles seront conduites en lien avec les acteurs des quartiers et du monde agricole. Elles favoriseront ainsi la rencontre entre habitants, entre habitants et agriculteurs, et la parole citoyenne autour de l’alimentation durable.
  3. Suite à la phase de caractérisation des besoins, il s’agira d’organiser l’approvisionnement en produits alimentaires disponibles en partenariat avec les agriculteurs et les partenaires du monde agricole (FRCIVAM, Agrobio35).
  4. La dernière étape devra formaliser la mise en relation entre demande des habitants et offre disponible par les agriculteurs en proximité de Rennes. Une attention particulière sera consacré à la détermination d’un prix qui soit accessible pour les habitants mais aussi rémunérateur pour les agriculteurs. Un travail commun aux différents bénéficiaires, habitants et agriculteurs, sera alors essentiel à conduire pour porter à la connaissance mutuelle, leurs différentes contraintes économiques et d’organisation pour aboutir à la définition des prix d’achat, de vente.

Un comité de pilotage rassemblant les différentes parties prenantes, habitants, agriculteurs, associations, se réunira régulièrement pour s’assurer que les attentes des uns et des autres sont bien prises en compte et définir en co-construction les étapes à suivre du projet.

Ce projet se base sur un partenariat fort avec les acteurs des quartiers (centres sociaux, maison de quartier) ainsi qu’avec des acteurs agricoles (FRCIVAM, Agrobio). Ces acteurs serviront de passerelle avec les destinataires finaux du projet : habitants et agriculteurs. L’implication des familles est ainsi un aspect incontournable tant pour le démarrage du projet (identification des besoins), pour son déploiement (comité de pilotage) mais aussi sa pérennisation (la participation des habitants à la distribution des produits pourrait par exemple être un des éléments nécessaires à la consolidation du modèle économique). Des familles déjà sensibilisées à la question de l’alimentation durable pourront être le fer de lance de la mobilisation.

L’originalité de ce projet tient en la volonté que ce soient les bénéficiaires directs de l’action (habitants et agriculteurs) qui co-construisent le cadre de fonctionnement de l’outil de commercialisation créé. Aussi, leur implication, à toutes les phases du projet et dans toutes ses dimensions (opérationnelle et décisionnelle), et dès son démarrage sera essentielle.

Quelques informations

  • Type de fiche : Expérience
  • Année de début d'expérience :
    2017
  • Département concerné :
    35

Structure

  • Maison de la consommation et de l’environnement Rennes
  • 48 boulevard Magenta
  • 35000 RENNES
  •  
  • Personne contact: Régine Martin
  • 02 99 30 35 50