wp_20170927_15_59_49_pro

Objectif : premier écocampus de France

Mobilisation à la Cité Universitaire Internationale de Paris

Le parc de la Cité internationale est un lieu de vie pour les 12 000 résidents accueillis chaque année mais également pour tous les parisiens et franciliens. Riche d’un patrimoine naturel de 179 espèces végétales inventoriées au sein du parc sur 1078 recensées à Paris, le parc de la Cité est un espace de respiration au sud de Paris, dans le prolongement du parc Montsouris.
Aujourd’hui, la Cité internationale met en place une politique ambitieuse de développement durable, fruit d’un engagement collectif : résidents, salariés, voisins, mécènes et partenaires.

Une étude éco-campus finalisée en 2014 a été menée avec le soutien de la Caisse des Dépôts et de la Région Île-de-France afin de définir une stratégie adaptée au contexte spécifique de la Cité internationale. La Cité internationale a depuis engagé de nombreuses actions pour diminuer son empreinte énergétique.

  • Le parc a adopté un mode de gestion respectueux de l’environnement : désherbage écologique, abandon des produits phytosanitaires, interdiction des pesticides, développement de la biodiversité, mise en place de ruches, création de zones humides, etc.;
  • En 2016, la Cité internationale a conclu un contrat de performance énergétique avec Exterimmo et ENGIE Cofely. Ce contrat, qui représente un investissement de plus de 7 millions d’euros, a permis de remplacer 17 chaufferies au cours de l’été 2016, d’améliorer des installations de panneaux solaires et de réaliser des travaux d’isolation. L’objectif est de réduire la consommation d’énergie du campus de plus de 24 % en dix ans.
  • Lors de chaque réhabilitation, les installations sont améliorées pour réduire les consommations d’énergie et d’eau et la rénovation des bâtiments intègre les critères du développement durable ;
  • Les projets de construction répondent aux exigences de performance énergétique prescrites dans le Plan Paris Climat qui se fixe notamment d’atteindre 25 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2020. La dernière maison construite à la Cité internationale, la Maison de l’Ile-de-France, est d’ailleurs un bâtiment pionnier à énergie ZEN (Zéro Energie) et le premier bâtiment d’habitation collective à énergie positive de source 100% solaire réalisé en France ;
  • En ce qui concerne la gestion des déchets, un plan de relance du tri sélectif, bâti en collaboration avec la Ville de Paris et éco Emballages, a été déployé dès 2016. Une meilleure gestion des déchets a été mise en place pour un recyclage exemplaire (emballages, verre, piles, lampes, électronique, meubles, végétaux….). L’installation de 3 bacs le Relais a par ailleurs permis de récolter près de 40 tonnes de vêtements.

En 2017, la volonté d’une gestion responsable des biodéchets a été confirmée par la signature d’un contrat avec la start-up sociale « Love Your Waste ». Plusieurs actions ont été mises en place au Restaurant universitaire : bacs spéciaux pour les biodéchets, formation du personnel, sensibilisation des usagers etc.

La Cité internationale vient de signer en décembre 2017 un partenariat avec Citeo et la Ville de Paris pour sensibiliser ses résidents au tri des déchets.

Energie / Climat :

  • Plan de performance énergétique sur l’existant : maîtriser les consommations d’énergie, mettre en place un système de maintenance performant et développer les énergies mutualisées et renouvelables. Exemples d’action : Amélioration des installations de panneaux solaires,  poursuite des travaux d’isolation,  programme de formation par les pairs aux éco gestes (résidents, collaborateurs),  lancement du test de l’application Powerzee pour impliquer les résidents et collaborateurs dans une démarche éco-gestes au quotidien via des challenges entre maisons;
  • Définition des exigences énergétiques pour le neuf : définir des niveaux d’exigences énergétiques pour les nouvelles constructions, traduites de manière opérationnelle dans les cahiers des prescriptions environnementales.
  • Choix d’équipements et de produits permettant de minimiser les nuisances bruit et air pour les nouvelles constructions

Déchets :

  • Mise en place d’une politique d’achats durables : réduire les quantités de ressources consommées par les activités de la Cité internationale en favorisant par exemple les matériaux de qualité et adaptés aux usages afin d’allonger leur durée de vie et/ou en faisant la promotion entre pairs des bonnes pratiques d’impression et des éco-gestes.
  • Plan de gestion des déchets à l’échelle du site : optimiser la gestion des déchets produits sur le territoire de la Cité internationale (station de compostage, don/vente d’équipement entre résidents, tri sélectif…)

Eau :

  • Généralisation des équipements hydro-économes et récupération des eaux pluviales : récupération des eaux pluviales pour les usages non potable, création de jardins de pluie…

Biodiversité :

  • Renforcement et certification de la gestion différenciée du parc
  • Plan de conciliation des usages : établir une cartographie des usages du parc permettant d’identifier les espaces à protéger en priorité (zones refuges) et la gestion à mettre en œuvre sur ces espaces
  • Lien avec la Trame Verte et Bleue de paris : intégrer les notions de TVB au sein de la gestion du site et dès la conception de nouveaux projets d’aménagement

Ce projet touche directement ou indirectement l’ensemble des usagers de la Cité internationale, soit plus d’un million de personnes (résidents, touristes, parisiens, sportifs, collaborateurs de la Fondation nationale et des Fondations spécifiques, prestataires…). La réussite de ce projet ambitieux  nécessite donc que l’ensemble des publics modifient leurs comportements et leurs habitudes d’usage de la Cité internationale. Ce qui signifie que la Cité internationale doit impliquer des représentants de l’ensemble des parties prenantes, à leur tour chargés d’informer et de former leurs pairs mais aussi de faire remonter les initiatives pertinentes de chacun.

Ceci passera par la constitution d’un Comité de Pilotage « 1er éco-campus de France » fondé sur l’engagement volontaire et un dispositif d’élection pour les résidents. Les 40 Maisons sélectionneront des actions parmi les priorités définies et formaliseront leur engagement par écrit. Des réunions d’information et des supports de sensibilisation seront réalisés à destination des publics extérieurs. Enfin, des clauses contraignantes dans les appels d’offre et contrats garantiront le respect de ces engagements par les prestataires.

L’innovation provient ainsi du système de mobilisation générale mis en place grâce à l’adhésion volontaire, la formation par les pairs et la prise en compte des initiatives de chacun pour participer ensemble à l’effort de transition écologique.

Quelques informations

  • Type de fiche : Expérience
  • Année de début d'expérience :
    2017
  • Département concerné :
    75

Structure

  • Cité Internationale Universitaire de Paris
  • 17, boulevard Jourdan
  • 75014 Paris
  •  
  • Personne contact: Camille VOISIN
  • 0143136540