strasbourg

Le village de la transition écologique

Agriculture biologique et participation citoyenne au coeur de Strasbourg

En 2015, un collectif réunissant des professionnels et des citoyens de diverses associations a constaté l’absence d’une offre bio et locale accessible à tous les publics, à Strasbourg et plus largement dans le Grand Est. Ce constat a été suivi d’un état des lieux dans différentes régions de France auprès de projets inspirants, comme l’Espace Darwin à Bordeaux, la Super Halle ou encore Uniferme dans la région de Lyon.

Réunions de concertation, world café, mobilisation d’avis d’experts : l’intelligence collective a été sollicitée pour imaginer un projet qui réponde aux attentes des consommateurs comme des producteurs, dans un souci envers l’intérêt de l’ensemble des habitants. Un comité de pilotage s’est créé et le collectif s’est constitué en association de préfiguration en 2015 (Projet Lab, Lab pour Lieu autour de l’agriculture biologique) puis s’est transformé en société civile d’intérêt collectif (SCIC) en 2019. Celle-ci regroupe aujourd’hui l’ensemble des parties prenantes du projet, qui ont construit une pratique de gouvernance participative.

La SCIC Manufacture LAB prend ainsi la suite des activités de l’association « Projet Lab » pour créer des circuits alimentaires de proximité à travers un magasin de producteurs, gérer une épicerie vrac et plusieurs restaurants. Elle développe également des projets, comme la végétalisation d’un ancien site industriel ou des actions  pédagogiques sur l’écologie et la citoyenneté. Elle porte désormais un nouveau projet : créer un lieu qui soit un pôle économique dynamique innovant, où les citoyens ont pleinement leur place, où les sociétaires soutiennent l’agriculture biologique et les entrepreneurs locaux. En facilitant une large mobilisation citoyenne autour du projet, elle ambitionne de devenir l’épicentre de la transition écologique sur le territoire.

L’alimentation, nouvelle attente sociale           

Le L.a.b. a été imaginé comme un lieu unique à Strasbourg, emblématique d’une économie de demain optimiste, axée sur le développement durable et des valeurs sociales et collaboratives. Son ambition est de proposer un système alimentaire qui apporte des réponses au changement climatique et facilite l’accès à une alimentation de qualité pour tous. Ce pôle d’économie circulaire et de mobilisation citoyenne vise à développer l’agriculture biologique locale.

Le projet s’inscrit dans un contexte porteur : la Ville de Strasbourg amorce des processus de réflexion et de concertation citoyenne sur la place de la nature en ville, l’éducation à l’environnement et l’agriculture urbaine et périurbaine. En outre, il répond à une évolution des modes de consommation de la société : se nourrir sainement et localement, en étant en lien direct avec les producteurs, retrouver l’authenticité des goûts. Le marché du bio européen connaît d’ailleurs une forte croissance. Pour autant, le projet L.a.b. veut s’adresser à un public large et contribuer à lutter contre l’isolement social grâce au restaurant participatif Les Petites Cantines.

Une mobilisation citoyenne autour du projet

Depuis le démarrage du projet en 2015, le collectif mobilise un certain nombre d’acteurs associatifs et citoyens autour des thématiques du projet : Slow Food, Disco Soupe, Zéro Déchet Strasbourg, Ozétik, le Mouvement Colibris, le Centre d’Initiation à la Nature et à l’Environnement de Bussière. Ils ont été rejoints par les acteurs du quartier : l’ AHBAK (l’association des habitants du quartier qui s’occupera d’espaces cultivés et d’ateliers de jardinage sur le site), le CARDEK (centre socio-culturel qui organisera une partie de ses activités dans les locaux), le Centre des Bateliers (accueil de groupe d’enfants et d’adultes autour d’activités artistiques : séances photos en extérieurs, marché des artisans locaux), la crèche Giving Tree en quête d’espaces de sorties avec les tout-petits, d’ateliers cuisine et dégustation, de rencontres avec les producteurs et les restaurateurs. Le collectif est soutenu par la fondation Terra Symbiosis.

Le projet a été imaginé par des citoyens pour les citoyens. Les professionnels se sont en effet d’abord engagés dans le projet en tant que citoyens, poussés par l’envie qu’un tel lieu existe, et ils y ont ensuite trouvé une place en tant que futurs opérateurs. Ce lieu a été pensé non seulement comme un lieu d’économie circulaire autour d’activités en lien avec l’agriculture biologique, mais aussi comme une plateforme citoyenne de la transition écologique. La dynamique citoyenne est donc très importante pour le projet, avec la mobilisation de nombreuses initiatives des associations de quartier et des habitants.

Le processus de mobilisation citoyenne comprend plusieurs étapes :

– un recueil des besoins lors d’entretiens avec les associations et mouvements citoyens ;

– des réunions ouvertes de concertation facilitées par les méthodes d’intelligence collective déjà mises en œuvre lors de l’émergence du projet : World Café et Forum Ouvert. Ces événements sont conçus en fonction des besoins exprimés par les associations et habitants lors des entretiens préalables. Ils contribuent à dessiner un avant-projet, à générer une dynamique citoyenne et à fédérer les associations locales ;

– des événements de préfiguration pour donner à voir, de manière éphémère, le projet L.a.b. ;

– une campagne de financement participatif.

C’est un montage original de diverses activités organisées en économie circulaire autour de l’agriculture biologique, qui se veut être plus largement un espace de citoyenneté autour de la transition écologique.

Quelques informations

  • Type de fiche : Expérience
  • Année de début d'expérience :
    2019
  • Département concerné :
    67

Structure

  • SCIC Manufacture LAB
  • 4 rue Wencker
  • 67000 Strasbourg
  •  
  • Personne contact: Juliette OBERLÉ
  • +33 6 49 49 36 89