forumouvert

Le Forum Ouvert

Un dialogue auto-organisé pour plusieurs dizaines à centaines de participants

Le forum ouvert (ou open space) est un mode d’organisation de débats pour des groupes de plusieurs dizaines à un ou même plusieurs milliers de participants.  Il permet de créer un espace de dialogue temporaire et (en partie) auto-organisé, de susciter des échanges francs et peu formalisés entre les participants, d’obtenir un grand nombre de propositions sur un sujet donné et en garder trace. Le forum ouvert est bien approprié à la mise en débat de questions complexes par des personnes nombreuses issues d’horizons divers et porteuses de points de vue différents.

Imaginé aux Etats-Unis dans les années quatre-vingts, ce dispositif s’est développé depuis dans de nombreux pays. Il peut s’insérer avec profit dans des démarches de concertation en constituant un moment de discussion peu formalisé mais néanmoins producteur d’idées nouvelles et susceptible de mobiliser un large public.

Principes

Il repose sur les principes suivants :

  • Le forum est ouvert à tout type de participant, intervenant à titre individuel ou en tant que représentant d’une organisation. Leur nombre est déterminé par la capacité d’accueil des locaux ; il est généralement élevé (plus d’une centaine de personnes).
  • Une question est posée aux participants. Elle peut être complexe mais doit être motivante et doit constituer un enjeu réel. Exemples : quelle politique de l’environnement pour la Région ? Quelles mesures pour le Plan climat de la collectivité ?
  • La diversité des participants et des points de vue représentées est un gage de succès.
  • Les participants s’engagent à rester présents pendant tout le forum ouvert, qui dure le plus souvent un à deux jours entiers (un week-end).
  • Les participants définissent l’ordre du jour, se répartissent en groupes de travail, échangent jusqu’à ce qu’ils jugent le sujet épuisé, changent de groupe ou en reforment d’autres, assurent eux-mêmes le secrétariat des groupes.
  • Il n’y a pas de discours en plénière, seulement un mot d’introduction par les initiateurs et une présentation de la méthode par les animateurs.
  • La production du forum n’a pas vocation à représenter l’avis de la population locale : c’est un moment d’échange et un outil créatif d’élaboration de propositions.

Les modalités

Présenter la méthode
La méthode du forum ouvert est peu habituelle, il faut la présenter et rassurer les participants sur son efficacité, par exemple en faisant état d’expériences antérieures. L’animateur énonce des principes, notamment celui qui dit que « les personnes qui sont là sont les bonnes » (c’est-à-dire que la solution aux problèmes vient de ceux qui sont prêts à se mobiliser et à discuter), que « ce qui arrive devait arriver » (inutile de s’attarder sur les « on aurait dû… »), que les échanges commencent quand les participants le souhaitent et qu’ils se terminent quand ils les jugeront terminés. Il offre à chacun la possibilité de se déplacer librement durant toute la durée du travail en groupes. Les quatre principes et la loi (voir encadré) résument cet état d’esprit et peuvent être affichés dans les locaux.

Quatre principes et une loi

Les quatre principes
  • Les personnes qui sont là sont les bonnes
  • Ce qui arrive devait arriver
  • Ça commence quand ça commence
  • Ça finit quand c’est fini.
La loi des deux pieds (ou de la mobilité)
  • Si vous n’êtes pas en train d’apprendre ni de contribuer, changez de groupe !

Des groupes libres et fluctuants

Les groupes se constituent sur la base de propositions de thèmes formulées par les participants eux-mêmes en session plénière au début du forum. Ceux-ci précisent leur nom et le thème qu’ils proposent. Ces propositions sont affichées sur un mur où les participants se rassemblent pour faire leur choix. Chacun est libre de quitter un groupe à tout moment sans formalité pour en rejoindre un autre ou pour prendre du repos s’il le juge nécessaire. Des participants peuvent également décider de passer d’un groupe à l’autre et de transmettre ainsi à certains ce qu’ils ont entendu ailleurs.

Ces groupes ne sont pas modérés par les animateurs du forum ouvert. Généralement, celui qui a proposé le thème introduit le sujet. Chaque groupe se dote d’un (ou plusieurs) secrétaire(s) choisi(s) parmi les participants, qui aura (auront) pour tâche de retranscrire les conclusions du groupe.

Plusieurs sessions de travaux de groupes peuvent être prévues pendant la durée du forum ouvert, par exemple une session consacrée aux constats et une autre aux propositions, séparées par un retour en plénière. Chaque jour, le groupe se retrouve en plénière pour faire un bilan de la session écoulée. En fin de forum ouvert, une brève restitution des discussions peut être organisée.

Un secrétariat des groupes

Si possible, des ordinateurs sont mis à disposition des participants et les secrétaires des groupes viennent y écrire leur rapport (généralement des constats, des analyses et des propositions). Ces rapports sont intégralement imprimés, au fur et à mesure de leur élaboration. Il sont alors affichés dans un endroit qui leur est réservé pour pouvoir être lu de tous à n’importe quel moment. Chaque participant en reçoit un exemplaire (remis pendant le forum ouvert ou envoyés par courriel, ou mis à disposition sur un site internet). Les animateurs n’interviennent en aucun cas sur le contenu de ces rapports.

La mise en œuvre

Une logistique nécessaire

Une invitation publique peut être faite par voie de presse, d’affichage, via les réseaux et internet. Le forum est ouvert à tous sans restriction mais une inscription préalable est utile pour prévoir la logistique en conséquence. Des locaux suffisamment vastes sont nécessaires, avec des espaces de mobilité (hall, jardin…) et de discussions informelles (coin repos, distributeur de café…). Des panneaux signalant les divers espaces doivent être préparés, des ordinateurs et imprimantes mis à disposition.

Une présence discrète des animateurs

L’esprit du forum ouvert réside dans la liberté des participants, qui y apprécient généralement le caractère informel des échanges et la liberté de ton. Cette liberté de parole et cette souplesse sont d’ailleurs des conditions de leur créativité. Une fois les consignes données et les règles de fonctionnement expliquées, les animateurs doivent donc rester discrets et peu directifs, mais prêts à aider et rassurer si nécessaire.

La question de l’information

Généralement, aucun moment formalisé de formation ou d’information des participants n’est prévu dans un forum ouvert. Chacun vient avec ses idées et c’est l’échange qui contribue à les enrichir. Cependant, rien n’interdit de mettre à la disposition des participants des éléments d’information pédagogique à lire sur place ou de constituer un dossier qu’ils pourront consulter préalablement sur internet (documents, interviews d’experts, etc.). Veillez à la pluralité des sources d’information : une information partiale sera mal perçue.

Que peut-on en attendre ?

Un élargissement du public

Dans des processus de concertation monopolisés par les représentants d’organisations, le forum ouvert constitue un moment d’ouverture au grand public qui peut s’avérer très utile.

Des échanges horizontaux

L’absence de hiérarchie entre participants (élus, experts, citoyens…) et la répartition en petits groupes favorisent des échanges libres où la langue de bois n’a pas sa place. Au-delà des statuts et des conventions, ce sont donc les idées qui sont débattues. L’égalité, la liberté d’organisation et la franchise des échanges sont généralement très appréciées des participants, y compris des institutionnels.

Un espace productif

Un forum ouvert permet de déboucher dans un temps relativement court sur un grand nombre de propositions et d’idées. Celles-ci devront ensuite être examinées au regard de leur faisabilité et de leur efficacité, mais la diversité des participants préserve déjà en partie du risque de propositions irréalistes.

Quelques informations

  • Type de fiche : Méthode/outil

Et aussi ...