team-spirit

Faire ensemble pour faire autrement

Un projet de transition pour le territoire des Bauges

« Faire ensemble pour faire autrement » est un projet né d’une envie commune, celle de 4 associations sur le massif des Bauges dont les missions et les intérêts, rejoignent le thème de la transition écologique. Ce collectif est constitué de

  • Association Alto qui porte la gestion et l’animation d’une radio émettant sur le territoire du Coeur des Elle contribue à la cohésion sociale en créant un échelon local de communication, d’information et d’animation ouvert sur les centres d’intérêt des habitants.
  • Biobauges qui valorise les circuits courts alimentaires, sensibilise aux pratiques alimentaires et respectueuses de l’environnement et soutient les producteurs locaux et propose de nombreux événements.
  • L’Accorderie du Coeur des Bauges qui revivifie le lien social par l’échange de services entre habitants du
  • Oxalis qui a pour objet d’apporter des ressources et compétences dans les domaines de l’écoconstruction de maisons et l’autonomie énergétique.

Ces associations œuvrent toutes pour la mise en lien et l’accompagnement des habitants du massif des Bauges vers des pratiques plus solidaires, collectives, et respectueuses de l’environnement. Le collectif porteur de ce projet regroupe ainsi des compétences, connaissances et aptitudes diverses, dans les domaines de la communication, de l’alimentation, de l’éco-construction et des services.

 

Territoire du projet

Le projet se situe en Savoie sur un territoire rural et montagnard, délimité par le relief (massif des Bauges) qui forme une zone géographiquement cohérente, à cheval sur deux départements. Plus de la moitié des actifs ont un emploi sur le territoire des Bauges (filières: bois, agriculture et tourisme). Les habitants sont attachés à leur territoire et souhaitent avant tout le valoriser, malgré des mutations qui accentuent les problèmes d’emploi, de logement, d’isolement, de déplacements, de garde d’enfants, de soutien, d’aide sociale et de solidarité

Ce territoire présente une forte dynamique associative mais l’isolement dans les réseaux respectifs, la limite de la ressource des bénévoles et leur risque d’épuisement nécessitent la mutualisation des moyens. Cette mutualisation mènera à l’élargissement du public touché et à l’implication de nouvelles forces vives.

 

Une gouvernance partagée entre 4 structures porteuses

Le projet est né d’un constat simple : l’émergence depuis quelques années de plusieurs associations et initiatives en Bauges qui concourent à valoriser la transition écologique. Toutes leurs actions vont dans le même sens : amener les citoyens à une prise de conscience et des changements d’habitudes sur nos façons de consommer, de penser le bien commun, de vivre ensemble, de produire des services et des biens… Ce projet propose de fédérer ces énergies par une co-construction forte et une gouvernance résolument partagée entre les 4 structures partenaires sur le même territoire. Celles-ci expérimenteront une gestion collective des projets : coprésidence, comité de pilotage, prise de décision collégiale. Le comité de pilotage opérationnel, composé de salariés et de bénévoles de chaque association, viendra orienter, décider, suivre, cadrer, évaluer le projet et accompagner le poste de coordination créé à cette occasion.

 

Les actions envisagées

Cette initiative se veut être le catalyseur des énergies citoyennes présentent sur le territoire. Il s’agit de

  • structurer un collectif d’associations en transition sur le territoire en suscitant la participation de tous : habitants, élus, collectivités, entreprises, autres associations;
  • permettre l’appropriation par les usagers des outils de la transition dans le but d’accompagner la transition écologique de tous;
  • consolider, renforcer et élargir les nouveaux modes de réappropriation de transition écologique pour voir plus loin en ayant les outils et le réseau adéquats.

 

Pour cela, la dynamique s’articule autour de projets phare (un développé chaque année) permettant de créer un outil innovant sur un domaine, qui puisse par la suite être approprié par les citoyens. En parallèle, deux actions transversales sur les thématiques de la transition permettront de susciter la participation, faire émerger des projets citoyens.

Les projets phares prévus sont les suivants :

  1. Une plateforme collaborative numérique qui sera également déclinée en outils non numériques pour toucher un maximum de public. Cette plateforme permettra de mettre en lumière ce qui existe sur le territoire en termes de transition, par la mise en ligne de vidéos sur les initiatives citoyennes, dans un but de recensement et diffusion.
  2. Un réseau de mobilités douces et alternatives à partir de la plateforme numérique qui sera développée avec un onglet « écomobilité » permettant aux utilisateurs de se déplacer en Bauges, mais aussi en direction des agglomérations voisines, lieux de travail pour près de 50% de la population locale. Une application mobile sera également développée pour faciliter la prise de contact entre les utilisateurs du covoiturage.
  3. Conception d’un Tiers-lieu. Concevoir un lieu de vie central, de mise en avant de projets de transition et de travail pour les habitants du territoire, un lieu de mutualisation des associations et un centre de ressources. Il permettra de poursuivre de façon pérenne la coordination expérimentée lors des différents événements co-organisés.

De façon transversale, un recueil de la parole des habitants se fera par le biais d’un forum ouvert pour identifier de nouveaux projets. A l’issu de ces temps d’échanges, un travail de mise en forme sera effectué pour porter ce résultat aux élus. Des liens seront ainsi retissés avec les élus du territoire, en mettant en place un conseil local de transition qui sera l’instance représentative auprès des élus.

 

Des difficultés de l’action collective

Les idées, la construction de projet, de surcroît à plusieurs associations implique de se retrouver sur un projet commun, après de multiples concertations et débats d’idées. Certaines actions pourront toutefois naître des rencontres et échanges entre les acteurs tout au long du projet. Ainsi, la plus grande difficulté résidera sans doute dans la capacité de ces associations à accueillir les nouvelles orientations et à les valider ensemble. Pour cette raison le comité de pilotage est indispensable, tant dans l’idée d’ajustement dans le temps du projet, que de cadrage du coordinateur dans sa dimension opérationnelle ou décisionnelle. Un ajustement et une adaptation seront nécessaires après chaque bilan d’évènement, en fonction des retours des structures partenaires.

Quelques informations

  • Type de fiche : Expérience
  • Année de début d'expérience :
    2018
  • Département concerné :
    71

Structure

  • ASSOCIATION ALTO
  • LA MADELEINE,IMMEUBLE
  • 73340 LESCHERAINES
  •  
  • Personne contact: Caroline DOUCET
  • 0479541989