2. La conception et la préparation du dispositif

Avant de se lancer : quelles sont les conditions préalables?

Pour que la concertation soit efficace, certaines conditions doivent être réunies. C’est particulièrement le cas dans les démarches volontaires c’est-à-dire non imposées par la réglementation. Voici les principales de ces conditions :

  • Les parties les plus importantes sont prêtes à s’engager dans le dialogue ; en particulier, les décideurs y voient un intérêt.
  • L’enjeu de la concertation est réel, c’est-à-dire qu’il y a des marge de manœuvre et les décisions ne sont pas prises
  • Le rapport de force est à peu près équilibré
  • Le délai disponible est suffisant pour établir les échanges et progresser vers un accord
  • Il existe un minimum de moyens : budget, compétences…
  • Les modalités sont acceptées par tous : objet du dialogue, calendrier, participants, animateur, règles, etc.

Comment s’assurer que ces conditions sont réunies ? Nous suggérons de réaliser un «diagnostic initial», aussi appelé «étude de contexte». Il s’agit pour l’initiateur ou l’animateur de la concertation de réunir des informations auprès de quelques personnes pour avoir une meilleure compréhension de la situation et élaborer ensuite un dispositif de concertation pertinent.

Cette étude, plus ou moins détaillée selon la situation, est basée sur des entretiens avec les acteurs du territoire ainsi que sur la lecture de documents. Elle porte sur :

  • les acteurs, leurs formes d’organisation et leurs attentes. Il est possible de réaliser des cartes d’acteurs qui synthétisent cette partie de l’étude
  • l’histoire locale et les enjeux
  • le processus décisionnel

Les entretiens bilatéraux avec les principales parties en présence sont importants. Ils permettent de  présenter le projet de concertation aux futurs participants, de s’assurer de leur accord de principe, de négocier les modalités avec eux. Ces entretiens alimentent l’étude de contexte car ils donnent à l’animateur des informations utiles sur la situation et les enjeux. Mais ils ont également d’autres objectifs :

  • préparer les protagonistes à leur participation future en leur annonçant les règles et l’esprit de la concertation, en présentant les participants et les modalités envisagées, etc.
  • concevoir le dispositif de concertation avec eux ou de les consulter sur le dispositif de concertation prévu, de façon à ajuster celui-ci en fonction de leurs besoins.